Chiharu Shiota

Les fines toiles que l'artiste japonaise Chiharu Shiota (née en 1972) déploie à travers des pièces entières ou dans lesquelles elle emprisonne ses objets semblent s'entrelacer à l'infini. Les objets lourds, comme l'étoile Montblanc en plexiglas de son œuvre « State of Being », semblent flotter en apesanteur une fois que Shiota, qui a étudié à Kyoto, Canberra, Braunschweig et Berlin, les enveloppe dans ses fragiles structures de fil noir.

Ainsi, par leur solidité et leur durabilité, ces structures finement tissées rappelant des toiles d'araignée minutieusement élaborées semblent défier les lois du temps et de la physique. Combinées à un assemblage de piles de livres et devenant ainsi un lieu de mémoire ou une scène d'opéra, les œuvres arachnéennes de Shiota sont un avertissement du caractère éphémère des choses, évoquant des fragments de mémoire ou des réverbérations sonores, et devenant des images étouffées, subtiles de rêves ou de peurs du passé.