Jonathan Meese

Depuis la fin des années 90, l'artiste allemand Jonathan Meese (né en 1970) a acquis une notoriété internationale et est considéré comme l'« enfant terrible », le « Wunderkind » (enfant prodige) ou encore l'agent provocateur de la scène artistique allemande. L'artiste, né à Tokyo, vit maintenant entre Berlin et Ahrensburg après avoir étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Hambourg jusqu'en 1998. Il accorde une place particulière à la mythologie allemande ainsi qu'à l'histoire allemande du dix-neuvième et du début du vingtième siècle, et ses œuvres démontrent une approche sonore et stridente, imaginative et profonde. Elles sont constituées d'un ensemble de peintures, de collages, de sculptures, d'assemblages, d'événements, de performances, de vidéos et de décors de théâtre.

Le thème de la « dictature de l'art » est omniprésent dans le travail de Meese par le biais duquel il exprime ses idées avec agressivité, parfois avec une certaine anarchie, mais surtout avec une verve puissante. Le tableau grand format réalisé pour Montblanc « DIE 2 (SÜSSIS) im milchfrischen SCAR- LETTIERBABYLAND de lovely PIE » – un collage pictural autour de l'actrice américaine Scarlett Johansson, accentué par des photos de l'artiste – est issu de cette approche. Dans une entrevue de 2008, Meese déclarait : « La dictature de l'art est régie par certains éléments tels que la lumière, la respiration, l'amour ou la beauté absolue, comme par exemple Scarlett Johansson. »