Stephan Huber

Stephan Huber | Allemagne | « Gran Paradiso II » | 1998 | 220 cm x 450 cm x 700 cm | Plâtre dur et lampes néon

Le gigantisme des montagnes, leur beauté et leur majesté sont au centre de l'œuvre sculpturale de Stephan Huber (né en 1952). Son travail est basé sur trois principes dérivés du surréalisme : libérer l'objet de son contexte, modifier l'échelle et changer les matériaux. Pour l'installation spatiale "Gran Paradiso II", l'artiste a recréé en plâtre trois monts de la région alpine : la Civetta, le Weißhorn et le Mont Blanc, à l'échelle 1:4 000. Pour Huber, tels des objets sortis de la nature et miniaturisés, les montagnes en plâtre sont des sculptures parfaites, idéales : "En montagne, les formes de la nature et de l'art se superposent pour créer une synthèse idéale." Les objets solitaires, blancs comme neige, pointent leur sommet vers un maillage fragile de tubes de néon bleus par lesquels Huber a reproduit le cours des fleuves alpins, le Rhône, le Rhin et le Pô ; les sculptures de montagnes imposantes et le relief transparent des cours d'eau forment un panorama poétique à dimensions multiples. "Gran Paradiso II" fait partie d'un groupe d'œuvres représentant la région alpine tel un paradis rêvé. Cette œuvre a été acquise par la Fondation culturelle Montblanc et transférée à la Galerie d'Art Contemporain de la Kunsthalle de Hambourg en 2000.