Tous les détails

Magnifiquement décorée, l'édition Mécène d'art Catherine II the Great célèbre l'apogée de l'Empire russe. Le corps couleur aubergine de l'édition 4810 porte un ornement plaqué or rose, surmonté de motifs représentant une couronne de fleurs.

Sur l'édition 888, cet ornement est en or massif rouge. Le sommet du capuchon de cette même édition est serti de rubis précieux. Les deux éditions sont dotées d'une plume en or 18 carats, gravée de l'aigle à deux têtes qui symbolise la monarchie russe.

La tsarine Catherine ambitionnait de poursuivre l'œuvre entreprise par Pierre le Grand. En effet, son intérêt pour les arts était impressionnant: elle entretenait une correspondance avec des hommes de lettres, parmi lesquels Voltaire, Diderot et D'Alembert. On lui doit la construction de l'Ermitage, partie du célèbre Palais d'Hiver de Saint-Pétersbourg, et c'est grâce à sa passion pour la peinture que la collection royale est passée de quelques douzaines de toiles à plus de 4 000.

Édition limitée 4810

Lancement : 1997
Limitée à : 4810 stylos plume

Caractéristiques :    
• Résine précieuse aubergine
• Ornement plaqué or rose
• Plume en or 18 carats

Édition limitée 888

Lancement : 1997
Limitée à : 888 stylos plume

Caractéristiques :    
• Résine précieuse aubergine
• Ornement en or massif rouge
• Capuchon serti de rubis
• Plume en or 18 carats

Détails

Magnifiquement décorée, l'édition Mécène d'art Catherine II the Great célèbre l'apogée de l'Empire russe. Le corps couleur aubergine de l'édition 4810 porte un ornement plaqué or rose, surmonté de motifs représentant une couronne de fleurs.

Sur l'édition 888, cet ornement est en or massif rouge. Le sommet du capuchon de cette même édition est serti de rubis précieux. Les deux éditions sont dotées d'une plume en or 18 carats, gravée de l'aigle à deux têtes qui symbolise la monarchie russe.

La tsarine Catherine ambitionnait de poursuivre l'œuvre entreprise par Pierre le Grand. En effet, son intérêt pour les arts était impressionnant: elle entretenait une correspondance avec des hommes de lettres, parmi lesquels Voltaire, Diderot et D'Alembert. On lui doit la construction de l'Ermitage, partie du célèbre Palais d'Hiver de Saint-Pétersbourg, et c'est grâce à sa passion pour la peinture que la collection royale est passée de quelques douzaines de toiles à plus de 4 000.

Tous les détails
Catherine II the Great and Peter the Great

Partager