November 2018 - 6 Minute read

Quels sont vos projets
David Paul Kay?

De quelle manière le peintre muraliste new-yorkais a créé une œuvre d’art interactive époustouflante

Un tournant décisif emblématique dans la carrière d’un artiste :

Hockney a eu sa piscine, Warhol sa boîte de soupe et Haring son bébé radieux. Au cours de leur carrière, tous les artistes inspirants sont confrontés à un tournant emblématique où leur pratique est mise en question, où ils font une nouvelle découverte, les limites sont repoussées et, par conséquent, leur travail évolue. À New York, l’artiste visuel David Paul Kay, qui travaille principalement en noir et blanc, revient sur l'année écoulée en racontant le moment où sa propre carrière a connu un tournant. Il a toujours espéré pouvoir utiliser la couleur de manière judicieuse et cette collaboration lui a permis de réaliser ce désir. Sa rencontre avec le directeur créatif Zaim Kamal a marqué le début d’un nouveau chapitre dans son œuvre. Ensemble, ils ont défini une nouvelle nuance de rouge qui permet à David de créer des œuvres interactives exceptionnelles. « Pour moi, créer de l’art en noir et blanc c’est comme jouer du piano. Ajouter la couleur rouge est une sensation authentique. Ayant ajouté un air de violon à mon piano, je peux entendre un son différent que j’aime. Ce sont ma voix, ma mélodie et mes nouvelles expériences qui offrent une nouvelle dimension à mon art. »

« Pour moi, créer de l’art en noir et blanc c’est comme jouer du piano…Ayant ajouté un air de violon à mon piano, je peux entendre un son différent que j’aime. »

David Paul Kay, artiste visuel

Comment un esprit résilient et créatif s’est forgé :

David Paul Kay est dans son studio du centre de Manhattan. Le soleil rayonne à travers les hautes baies vitrées de l’entrepôt. Il parle avec fierté de son enfance : il est né en Géorgie, en Europe de l’est, au sein d’une famille qui s’est consacrée à lui offrir une éducation en littérature traditionnelle, en musique et dans les arts. Il s’est passionné pour l’art de la Renaissance et les maîtres de l’art moderne européen comme Picasso et Kandinsky. Dès son jeune âge, cette initiation lui a permis de prendre confiance pour se forger sa vie d’artiste. Grandir au milieu de l’effondrement de l’Union Soviétique n’était toutefois pas facile. Au terme d’une période difficile et de combats personnels, qu’il qualifie désormais positivement « d’inspiration », il vit la lumière briller à la sortie du tunnel : New York.

« La raison qui m’a poussé à partir de chez moi est simple : je suis gay. J’ai dû m’enfuir à New York pour trouver un refuge sûr. Là, j’ai pu poursuivre mon épanouissement personnel et artistique. » Son émigration a été une renaissance artistique. La ville qui lui a permis de découvrir des personnalités comme Warhol et Pollock a offert au jeune et ambitieux artiste le parfait environnement effervescent et en perpétuel mouvement. Et depuis, il n’a jamais cessé d’évoluer.

Rollerball (Montblanc M)RED
Cahier à dessin #149 (PRODUCT)RED

« La folie présente autour de moi a libéré une énorme énergie créative »

David Paul Kay

Une collaboration pour créer de l’inspiration, de l’énergie et élargir les horizons :

Début septembre, David s’est rendu au siège de Montblanc à Hambourg, en Allemagne, où il a défini avec le directeur créatif Zaim Kamal une couleur spéciale pour ajouter une énergie positive à son œuvre artistique : une forte nuance de rouge. Allié à son emblématique noir et blanc, le nouveau rouge a été intégré dans une édition limitée de bombe d’aérosol. Un nouvel instrument pour le peintre muraliste qui utilisait jusque-là surtout de la peinture et des marqueurs.

« Jai parlé avec des personnes qui m’ont donné l’occasion de faire passer mon travail au niveau supérieur »

David Paul Kay à propos de sa visite au siège de Montblanc.

Le pouvoir du chiffre 3 :

De retour à New York, David est debout devant le triptyque qu’il a peint après sa visite inspirante à Hambourg. Pour David, le chiffre trois est une véritable pierre angulaire, à la fois pour sa vie personnelle et professionnelle. Aussi, lorsqu’on lui a remis trois bombes d’aérosol de l’édition limitée, il a décidé de créer en trois jours une œuvre sur trois panneaux de bois. Il l’a appelée « R3solutions ». Un symbole emblématique de son art, d’une taille nettement supérieure à la sienne, une symphonie de traits de pinceau rouges,tellement mélodieuse et pleine d’énergie qu’elle pourrait décoller du sol. Il a aussi décidé que son œuvre serait conceptuelle. « Une œuvre d’art n’a jamais de fin. Elle évolue sans cesse. Elle ne s’arrête jamais. » Avec cette idée en tête, David veut que les gens inscrivent leurs propres vœux sur l’ouvrage. « Je vais écrire mon prochain vœu entre les lignes avec un instrument d’écriture MONTBLANC M(ROUGE) », déclare-t-il. « Et chaque personne qui rencontre cette œuvre d’art devrait faire de même. » Il est prévu que l’œuvre soit exposée dans des salons artistiques l’année prochaine. Tout comme David a pu réaliser son vœu de se remettre en question à l’aide de la couleur, les personnes peuvent exprimer publiquement leurs vœux à travers cette création.

« Et quelle meilleure façon de soumettre un vœu à l’univers que de l’écrire physiquement sur la surface et l’intégrer à l’œuvre d’art ? »

David Paul Kay

Tous les artistes ont des moments où leur art connait un tournant. David Paul Kay a franchi une étape décisive avec sa propre couleur rouge, ses bombes d’aérosols personnalisées et une œuvre d’art interactive qui évolue sans cesse. Pendant cette période de fêtes, de Florence à Londres et jusqu’aux lointaines montagnes du Kirghizistan, Montblanc aide d’autres jeunes talents triés avec soin à élargir leurs horizons et réaliser leurs vœux.