November 2018 - 6 Minute read

Quels projets rêvez-vous de concrétiser,
Eric Underwood ?

Comment le soliste de ballet Eric Underwood est parvenu à réaliser son rêve, celui d’inspirer les enfants pour les inciter à exprimer leur créativité sans borne.

C’est par un matin ensoleillé d’octobre à Londres que l’ancien soliste anticonformiste Eric Underwood retourne à l’école. Cet Américain a réussi à tracer sa route en tant que danseur, des débuts modestes dans la ville de Washington au Royal Ballet de Londres. Eric fait figure de référence pour toutes les personnes suivant un parcours atypique dans leur quête de réussite, et cela en raison de la couleur de sa peau, de son goût pour les fast-foods et aussi de sa passion pour les tatouages. Tombé dans l’univers de la danse classique presque accidentellement, son histoire est une véritable source d’inspiration et la preuve que les rêves peuvent devenir réalité. Eric s’est donné pour mission, après avoir pris sa retraite en 2017, de rendre la danse classique plus accessible et d’aider les enfants à croire en leur créativité. « L’un de mes rêves, c’est de donner l’opportunité à des enfants de découvrir un univers à la rencontre duquel ils n’auraient jamais eu l’idée d’aller ». Aujourd’hui, dans cette classe de la London Fields Primary School, c’est avec le soutien de Montblanc qu’Eric peut réaliser ce vœu en participant à un atelier conçu pour développer une histoire et une chorégraphie, dans le but de libérer une créativité sans borne.

« Ce qui m’importe vraiment, c’est de donner l’occasion aux enfants de s’exprimer de manière créative, dans un environnement artistique »

- Eric Underwood, ancien soliste du Royal Ballet de Londres.

Les soirées danse des vendredis :

La carrière de danseur d’Eric a débuté entre quatre murs, ceux de sa maison d’enfance. Les vendredis soirs, sa mère déplaçait les meubles dans leur appartement de Washington et ils dansaient toute la nuit sur les standards de la soul américaine. Elle confia un jour à Eric que s’il travaillait dur, toutes les portes s’ouvriraient à lui. Et c’est ce qu’il fit. Se retrouvant un jour dans un cours de danse alors qu’il était adolescent, et ne pouvant se résigner à porter des chaussons de danse de couleur claire (les seuls disponibles), il utilisa du maquillage noir pour colorer ses propres chaussons, bien décidé à ne pas laisser l’adversité se mettre en travers de son chemin. C’est en croyant à sa propre créativité qu’il put garder son rêve intact. Il obtint une bourse pour la School of American Ballet de New York et ses rêves le conduisirent outre-Atlantique en 2006, au Royal Ballet de Londres. Il comprit rapidement qu’il n’était pas nécessaire de se fondre dans la masse pour conquérir l’univers de la danse classique. Seule l’excellence comptait.

« Me retrouver dans l’univers de la danse a changé ma vie et je me sens redevable de tout cela. »

- Eric Underwood, s’expliquant sur sa motivation à rendre la danse classique plus accessible.

« Le cours Eric Underwood »

Un groupe d’élèves de primaire qui fait instantanément silence, cela n’arrive pas si souvent. Eric raconte son histoire à ces enfants qui ont rebaptisé leur cours de son nom. Leur professeure, Mme Gallagher, leur a parlé de l’histoire inspirante d’Eric avant de finalement le contacter pour lui demander s’il accepterait d’envoyer un message vidéo aux enfants. Eric suggère alors de passer plutôt en personne. Et voilà qu’il se retrouve maintenant assis à un bureau en face des élèves, ses longues jambes recroquevillées sous la table. En ce qui concerne l’organisation de l’atelier, Eric a été clair sur sa volonté de participer. « Il ne s’agit pas simplement pour moi de leur enseigner quelque chose ou de leur présenter mon parcours, mais plutôt d’échanger des compétences », explique-t-il. Tout d’abord, le cours invite chacun à parler d’un objet qu’il a ramené de chez lui et qui reflète une compétence personnelle. Pour Eric, il s’agit de ses chaussons de danse marron. Certains enfants ont apporté des dessins, d’autres des histoires et quelques-uns proposent à Eric un spectacle musical. Une fille bascule vers l’arrière en formant un pont puis montre à Eric comment reproduire sa figure. Imitant tout naturellement cette prouesse acrobatique, Eric se renverse élégamment vers l’arrière, puis se redresse avec élégance. La classe travaille ensuite de façon collective sur l’élaboration d’une histoire, chacun écrivant deux phrases à l’aide d’un instrument d’écriture Montblanc issu de la collection Le Petit Prince. L’histoire sert de base à une pièce de théâtre qu’Eric chorégraphie et apprend aux enfants. Chacun d’eux est ainsi fier d’apporter sa touche personnelle au spectacle, et c’est dans de grands éclats de rire que la représentation vient clôturer l’atelier.

« Il ne s’agit pas simplement pour moi de leur enseigner quelque chose ou de leur présenter mon parcours, mais plutôt d’échanger des compétences »

- Eric Underwood au sujet du temps qu’il passe avec les élèves dans la classe

Une créativité sans bornes :

Eric est persuadé que la danse peut permettre de voir la vie sous un angle différent. C’est avec le soutien de Montblanc qu’il a transmis aujourd’hui cette vision aux enfants de la London Fields Primary School, et ce de la manière la plus inspirante, ouverte et divertissante possible. « Ce n’est pas nécessairement pour qu’ils deviennent eux-même des danseurs, mais pour qu’ils profitent de tout ce qui va de pair avec la danse, comme la discipline et l’assurance, toutes ces choses qu’on peut mettre en pratique dans la vie de tous les jours », explique-t-il dans le couloir de l’école. Le lien qu’Eric a tissé avec les enfants ressemble beaucoup à celui du Petit Prince et du renard, ce qui donne d’autant plus de sens à cette collaboration. Dans l’une ou l’autre de ces relations d’amitié, le pouvoir de croire en ses rêves est un concept central, si puissant qu’il peut changer des vies. La période des fêtes est l’occasion pour Montblanc d’aider d’autres artistes à concrétiser leurs rêves, de Florence à New York, en passant par les lointaines montagnes du Kirghizstan. Quels sont les projets que vous rêvez de concrétiser ?