November 2018 - 6 Minute read

Quels projets rêvez-vous de concrétiser,
Giotto Calendoli ?

Comment le créateur Giotto Calendoli, installé à Milan, a réalisé son vœu, celui de trouver un moyen d’exprimer sa devise « Handle with Freedom »

Le libre-penseur :

L’Italie a constitué son patrimoine artistique grâce à la liberté d’expression de ses artistes. L’avènement de la Renaissance, époque à laquelle le baroque a pris le pas sur le gothique, a sans conteste été le meilleur déclencheur d’expression créative de l’Histoire. C’est dans ce contexte historique qu’on retrouve le créateur Giotto Calendoli chez lui à Milan, alors qu’il prépare un voyage à la Montblanc Pelletteria de Florence. Son appartement est parsemé d’esquisses et un mur de photos y retrace ses souvenirs de famille. À l’insu du propriétaire, Giotto a transformé toute l’entrée en un mural de citations, gribouillages, souvenirs et figures allant du sol au plafond. C’est là une source d’inspiration personnelle pour sa marque de vêtements : « Handle with Freedom ». Il évoque son travail de créateur, expliquant avoir toujours espéré se saisir d’un produit du passé pour s’en servir avec la liberté du présent. Et Montblanc lui donne l’opportunité de marier ces deux univers et de réaliser ce vœu.

« Pour moi, la liberté est un mode de vie »

- Giotto Calendoli, créateur

Giotto tient une photo de son grand-père, qui véhicule un sentiment simple de liberté. Son grand-père y apparaît extrêmement détendu, heureux et à l’aise. Son assurance se devine, comme s’il avait les clés d’une vie heureuse. Giotto explique l’origine de son choix pour le nom de sa marque : « Pour “Handle with Freedom”, tout a commencé il y a 6 ans grâce à ma grand-mère... Lorsque j’étais enfant, ma grand-mère avait pour habitude de m’amener dans la chambre de mon grand-père et de me donner quelques-uns de ses vêtements ou accessoires. Et à chaque fois qu’elle me donnait quelque chose de spécial, elle disait toujours “s’il te plaît, prends-en soin” (en anglais, “handle with care”) – c’est comme cela que “Handle with Freedom” est née ». C’est une devise qui le suit dans sa vie personnelle comme dans son travail. Et cette collaboration ne fait pas exception.

« Dans la vie, je ne suis pas du style à suivre les stéréotypes, je suis une personne libre, qui a ses propres idées, et qui par dessus tout a une forte personnalité. »

- Giotto Calendoli, créateur

Porte-cartes 6cc Meisterstück Sfumato

Croire en ses rêves :

Giotto prend le train en direction de Florence, pour se rendre à la Montblanc Pelletteria. Il porte une vieille chemise de son grand-père, un pantalon évasé à fines rayures, et ses cheveux sont soigneusement retenus par un chignon. Il a pris avec lui ses précieuses photos de famille pour pouvoir montrer au personnel de la Pelletteria la source de son inspiration. Une fois arrivé, Giotto insuffle toute sa créativité dans l’impression d’un porte-cartes Montblanc Sfumato personnalisé, dont l’inspiration se nourrit d’un concept, celui de l’accomplissement de ses rêves. « J’ai toujours été un grand rêveur, mieux encore j’ai toujours travaillé dur pour suivre mes rêves », dit-il en touchant des échantillons de cuir. « C’est donc bien la preuve que les rêves peuvent se réaliser si l’on croit fort en eux ».

« RÊVEUR : une personne qui visualise ses ambitions afin de planter la graine du futur »

- Le texte imprimé par Giotto Calendoli sur un porte-cartes Montblanc Sfumato personnalisé

Un héritage de son grand-père :

C’est à la table de découpe du cuir de la Pelletteria Montblanc que Giotto en dit plus sur sa marque. Le souci du détail, la fabrication et la qualité des produits Montblanc sont comparables à ce qu’il recherche pour sa propre marque. Son grand-père lui a transmis des vêtements et Giotto utilise le contexte du passé afin de décrire ses espoirs pour l’avenir. « Je me suis servi de ses vêtements en toute liberté pour pouvoir m’exprimer. Nous vivons encore dans un monde où certaines personnes sont privées de liberté et où la liberté d’expression n’est pas autorisée. Mon souhait le plus cher, c’est qu’un jour cela ne soit plus qu’un lointain souvenir », explique-t-il avec sérieux.

« Nous vivons encore dans un monde où certaines personnes sont privées de liberté et où la liberté d’expression n’est pas autorisée. Mon souhait le plus cher, c’est qu’un jour cela ne soit plus qu’un lointain souvenir. »

- Giotto Calendoli, à propos de ses espoirs pour l’avenir

Passé et présent :

Le porte-cartes Montblanc Sfumato personnalisé est à la croisée du passé et du présent ; il représente l’accomplissement du rêve de Giotto. Ce dernier tient l’article tout en regardant le message « DREAMER » à côté d’une photo de ses grands-parents. Le présent dans une main, le passé dans l’autre. Giotto s’exprime avec chaleur, évoquant le fait que son grand-père aurait apprécié la façon dont il a réalisé son vœu, celui de se servir d’un produit avec la liberté du présent, laissant ainsi derrière lui un message pour les rêveurs comme lui. Les créateurs comme Giotto laissent un héritage durable car ils ont eu l’opportunité de créer dans un environnement où la liberté d’expression était acceptée. La période des fêtes est l’occasion pour Montblanc d’aider d’autres artistes à concrétiser leurs rêves, de New York à Londres, en passant par les lointaines montagnes du Kirghizstan. Quels sont les projets que vous rêvez de concrétiser ?