Elixir Colorist Collection

C'est l'une des plus anciennes couleurs utilisées par l'homme. On la retrouve sur des peintures réalisées sur des murs rocheux et des caves datées d'il y a 50 000 ans. À la Renaissance, le violet a conservé son statut de couleur des empereurs et des princes de l'église acquis pendant l'Empire byzantin. La couleur permanente était tirée de pigments naturels mélangés à de l'améthyste. La formule de cette encre naturelle précieuse contient de l'extrait de bleu de gardénia, une concentration spécifique de la fleur du même nom.


Cette couleur remonte à 300 av. J.-C. et au premier pigment bleu, l'azurite, qui provenait de mines de cuivre chypriotes. Peu après, les Égyptiens en ont répandu l'usage dans le monde antique. Au Moyen-Âge, la couleur azur était également extraite d'une pierre précieuse, le lapis-lazuli, et utilisée dans les corporations médiévales par les nobles et les rois, et dans les peintures durant la Renaissance italienne. Cette recette d'encre précieuse reproduit l'intensité des extraits de Gardénia bleu et de pétales de carthame.


Cette couleur est née sur le littoral de la Phénicie Antique, vers 1400 av. J.-C. La pourpre, ou pourpre de Tyr, était un colorant extrait d'un rare escargot de mer. En Méditerranée, le pourpre est rapidement devenu la couleur des rois, nobles, prêtres et magistrats dans l'héraldique, la décoration intérieure et l'habillement. Elle est citée dans l'Iliade et l'Odyssée d'Homère, dans L'Énéide de Virgile ainsi que dans l'Ancien Testament. Cette formule d'encre précieuse et naturelle est basé sur de l'extrait pur de carmin produit par des cochenilles d'Amérique du Sud.